mercredi 28 septembre 2016

En vrac #6

Voici une nouvelle fournée de petites réalisations. Ici le thème est (comme souvent) "on utilise exclusivement ce qui se trouve dans l'atelier". Je vous préviens, il y a beaucoup de choses.

Les anneaux marqueurs
Quand on tricote, on a souvent besoin de marquer certains repères. On peut utiliser un bout de laine, une épingle à nourrice ou bien des anneaux marqueurs bien pratiques. Il y en a des moches en plastiques et des jolis avec des perles. Donc il me fallait ces derniers! Et j'avais justement des belles perles en réserve qui provenaient d'un bracelet fantaisie jamais porté. J'ai racheté une petite boite de perles gris foncé et j'ai récupéré auprès d'une amie du câble en nylon et des perles à écraser.
★ ★ ★
Les petits paniers

Alerte! Maintenant que calculer les dimensions du patron est tellement facile (cf. le tuto #jesuisma premièrelectrice ^^), je suis envahie de paniers et vide-poches. Le tout réalisé avec des chutes de tissus, c'est encore mieux.
Après une tentative dans le salon, celui-ci a rejoint la cuisine. Pour la petite touche de fantaisie, j'ai posé un passepoil argenté sur le bord.
Plutôt que de laisser les oignons et échalotes dans les sacs en papier de Biocoop, voici deux paniers bien sympathiques.
Un autre très thématique pour la salle de bain. J'y range quelques flacons et produits. 
Et enfin voici l'armée de paniers pour organiser ma mercerie et autre dans ma table à tiroirs.
Je ne les ai pas entoilés mais j'ai utilisé du tissu épais (chute de ce gilet ) ou bien de la polaire (chute d'ici) à l'intérieur. J'ai vraiment réduit mon stock de chutes avec ces paniers. Ça fait du bien, c'est pratique et joli Une couture efficace en somme.

★ ★ ★
Les sacs de courses

Maintenant que nous achetons pas mal de choses en vrac dans notre Biocoop, j'ai réalisé quelques sacs en tissus, plus durables et jolis que les sacs en papiers fournis par le magasin.
Le tissu avec les légumes était tout trouvé pour ce projet. Il m'en restait après avoir fait un tablier de cuisine pour mon homme et je ne savais pas quoi en faire. Nous avons eu des compliments à la caisse!
Les plus petits sont faits avec des vieux foulards donnés par ma maman. L'avantages c'est qu'ils ne pèsent quasiment rien donc pas de soucis lors de la pesée sur la balance du magasin. Ils sont tous non-doublés (plus économe en tissu et plus léger) mais finis avec des coutures anglaises. Une astuce, faire d'abord la première couture sur les trois côtés et ensuite la seconde (au lieu de faire une couture anglaise entière sur un côté d'abord puis d'essayer sur un autre côté). J'avoue que les derniers sont finis à la surjeteuse pour aller plus vite (scoop : ce n'est pas la couture la plus fun du monde!!). Les sacs se ferment par deux liens insérés dans une coulisse.
Je suis bien contente de les avoir quand on va faire les courses. Les différentes tailles s'adaptent à tout. Je peux y mettre aussi bien des fruits et légumes que du riz, de la farine ou du thé en vrac.
Le seul soucis c'est que l'étiquette de pesée ne colle pas bien dessus et a tendance à se faire la malle (= panique à la caisse). En fouillant dans mes tiroirs, j'ai retrouvé du Lamifix (Vlieseline) thermocollant qui sert à plastifier du tissu. Si je n'aime pas du tout le rendu lorsque je l'avais utilisé sur un autre projet, je dois dire qu'ici c'est parfait. Il suffit de découper un carré et de le coller en bas du sac (on le voit sur la photo du dessus). Je suis bien contente d'avoir trouvé une utilité à ce truc dont je ne me servirais probablement pas autrement.
★ ★ ★
Le bob

J'ai réussi!! J'ai réussi à convaincre l'homme de se séparer de son vieux bob miteux qu'il traînait depuis des années. Évidemment le deal était que je lui en fasse un maison pour le remplacer. J'ai commencer par découper l'ancien (oui en plus de vouloir le jeter, je m'acharne dessus) pour me servir des pièces comme patron. Ensuite j'ai improvisé pour le montage. 
La bande sert à cacher les marges de couture du corps du bob, de la visière et de la doublure.
Encore un projet anti-chutes car j'ai pioché dans mon stock du lin et un voile de coton blanc pour la doublure. Résultat : beaucoup plus stylé ;)
Le bob sur l'envers. C'est propre et il n'y a pas de marges de couture qui viennent gêner le porteur.
★ ★ ★
Les rideaux de l'atelier couture

J'aime beaucoup les rideaux aux fenêtres, ça habille et c'est pratique quand il y a trop de soleil. La fenêtre de l'atelier (qui sert aussi de bureau) était restée désespérément nue depuis notre emménagement il y a deux ans. Pour cette pièce si particulière, j'avais envie de personnaliser les rideaux en les faisant moi-même. 
Désolé pour les photos. C'est vraiment dur de prendre des rideaux avec la fenêtre si lumineuse derrière. J'ai bidouillé les réglages de mon appareil. Ce n'est pas parfait mais au moins on voit à peu près bien le rendu.
J'ai trouvé dans le stock cinq tissus qui se mariaient bien et j'ai découpé 240 carrés en priant pour avoir la quantité suffisante. Ça a été juste mais j'y suis arrivé et j'ai liquidé plusieurs de mes coupons. Voici donc mes rideaux en patchwork agrémentés d'un galon de pompons. Vous noterez que j'ai fait en sorte qu'aucun des carrés n'est à côté d'un carré similaire. Cela m'a valu quelques dizaines de minutes accroupie dans le salon à jouer au puzzle.

Pour l'assemblage, j'ai utilisé la surjeteuse et son point flatlock. Il permet d'avoir un couture plate, des marges de coutures invisibles et un rendu sympa sur l'endroit comme sur l'envers, ce qui est avantageux pour des rideaux (cela dit personne ne verra mes rideaux à travers la fenêtre car nous sommes au troisième étage...enfin j'espère).
Recto à droite / verso à gauche
Les tissus étant assez différents en terme de comportement (allant du coton très stable au voile de coton légèrement extensible), mes colonnes ne sont pas parfaitement alignées mais je peut vivre avec car j'adore le résultat. Je trouve que le style et les couleurs correspondent parfaitement à ceux de mon coin couture et bien sûr je trouve mes rideaux très beaux :)
Un aperçu de mon coin ma pièce avec mon assistante préférée toujours à son poste à la table de découpe. 
★ ★ ★
Les ronds de serviettes

Sur notre table où nous mangeons tous les jours se trouve la même nappe depuis plusieurs année. C'est un coupon de coton enduit que j'avais acheté au mètre dans mon magasin de tissu du coin. J'adore ce truc : un coup d'éponge et on en parle plus. Pourquoi stocker et laver trois mille nappes et autant de set de tables? Bon ça c'est mon côté minimaliste/j'aime pas le ménage qui parle.
Tout ça pour dire que j'avais recoupé mon coupon aux bonnes dimensions pour la table et j'avais gardé les chutes "au cas où". C'est une phrase que j'apprends désormais à bannir de mon vocabulaire (toujours le côté minimaliste hein) mais cette fois il y a bien eu un "au cas où" puisque j'ai pu réalisé deux ronds de serviettes assortis. Chacun a son bouton qui le différencie.
Il me reste des encore chutes. Je vais donc faire d'autres ronds pour les invités afin d'en finir avec ça :)
★ ★ ★
Les ranges-câbles

J'avais repéré depuis longtemps ce tuto sur Pinterest sans avoir le courage de m'y mettre. Les secondes d'énervement qu'il faut pour démêler les câbles des chargeurs de portable ont eu raison de ma patience et maintenant je suis zen!
J'ai suivi "bêtement" le tuto pour les dimensions (7 x 12 cm marges comprises) mais le premier test m'a confirmé que c'était un peu petit pour certain câbles. Comme une cruche j'avais déjà coupé mes pièces pour les autres... bon j'ai recoupé des pièces dans d'autres chutes pour faire les grands. Au final j'ai deux tailles : une de 11 x 6 cm et une de 14 x 6 cm.
Le noir est une grande taille et les deux autres sont des petites.
Je n'ai pas fait l'arrondi comme sur le modèle original et j'ai remplacé le velcro par des pressions kam. D'une part parce que c'est beaucoup plus facile et rapide à poser et d'autre part pour écouler un peu mon stock de pression rouge à étoile (pourquoi j'ai acheté ça??! un mystère de ma vie "d'avant")
★ ★ ★

Et voilà. On s'arrête là pour cette fois. J'ai été plutôt productive et je suis contente de n'avoir presque utilisé que des choses du stock (excepté les petites perles des anneaux). Un des objectifs que j'ai depuis plusieurs mois est de liquider mon stock de tissus/mercerie pour ne repartir qu'avec ce qui va réellement servir. Je n'ai pas acheté grand chose depuis le début de l'année et pourtant j'ai réussi à coudre plusieurs vêtements et un certain nombre d'accessoires, etc. Je vais donc continuer sur cette lancée mais je sais qu'il va falloir que je rachète du tissu pour remplir ma garde-robe d'automne. Je vous montre ma planche d'inspiration bientôt.

A très vite!
Caliclo

dimanche 18 septembre 2016

Les apparences sont vraiment trompeuses (tenue Tania)

Bonjour à tou-te-s!

L'automne commence à s'installer et je me suis dépêchée de prendre les photos de cette tenue cousue cet été, dont je suis très fière.
Mais attention les apparences sont trompeuses et une tenue peut en cacher une autre... et encore une autre.
Tout est parti du patron de jupe-culotte Tania de Megan Nielsen que j'avais depuis un moment. J'avais même acheté le tissu pour, l'année dernière. Et puis je ne sais pas trop comment l'idée a germée mais j'ai eu envie de coudre un haut coordonné qui, porté avec la jupe, donnerait l'illusion d'une robe.
★ ★ ★

jeudi 25 août 2016

Pyjama partie au balcon!

Si moi ça ne me dérange pas vraiment de finir mon petit-dèj au soleil en pyjama rose sur le balcon, l'homme est de nature plus timide. Ajoutez à cela le fait qu'il n'a que deux pyjamas plutôt chauds (dont un qui est tout troué), vous ne le verrez jamais sortir le matin en été.

Refusant cette triste situation et profitant de l'arrivée d'une date où l'on souffle des bougies, j'ai dégainé mon livre de couture pour homme (Casual Wear Homme de Christelle Beneytout) et je suis passée à l'action! Non mais!
★ ★ ★

mardi 16 août 2016

Limbo, le sac transformable

Un jour, je me promenais chez Saki qui expérimentait le sac transformable sac à dos/bandoulière. Et là, ça a fait tilt! C'est exactement ce qui me fallait pour les jours où je vais en vélo au travail. Hop, sac à dos le matin. On transforme en bandoulière pour aller manger avec les collègues le midi car c'est plus facile pour trouver ses clés, carte de restauration, etc. Et re-transformation en sac à dos le soir pour rentrer.

Je me suis souvenu du patron correspondant chez Sacôtin, que j'avais trouvé ingénieux. Cette marque ayant l'air très sérieuse, j'ai donc acheté le patron Limbo
★ ★ ★

mardi 9 août 2016

La Datura aux mille (noms d')oiseaux

J'avais acheté l'an dernier ce tissu en crêpe à motifs hirondelles (des vraies hirondelles, pas comme celles d'Atelier Brunette qui ressemble à des tridents, bref) dans le but de faire une blouse légère. J'avais prévu de faire une Airelle mais c'est une Datura qui a vu le jour, non sans mal...
★ ★ ★

mercredi 20 juillet 2016

This is a short story

Bon sang, j'ai bien cru ne jamais pouvoir vous montrer mon nouveau short!!

Je n'en avais que deux dans ma penderie : un Châtaigne (Deer and Doe), un peu court donc que je ne porte que chez moi (ou à la plage) et un short du commerce d'allure plus sport. Même si pour moi, un short est synonyme de style décontracté, je voulais quelque chose entre les deux.
Cette année, j'ai repéré le short du Burda de mars, classique mais avec un joli détail : des poches festonnées. Je l'ai fait en mars mais je n'ai pas vraiment eu l'occasion de le porter. Vous l'avez peut-être aperçu une journée lors du me-made-month de mai.
★ ★ ★